Skip to main content Help Control Panel

Accueil

Espace adhérents

Identifiant*    
Mot de passe*
Mot de passe perdu?
Courrier

Home «   Professionnels «   Fête du lait 2016 «  

Les fiches thématiques

Des agriculteurs Bio partagent leur savoir-faire

Retour  à la page précédente

Les fiches thématiques des fermes témoins du réseau.

  • Biodiversité cultivée

biodiversite.jpgCULTIVER LA BIODIVERSITÉ, C’EST POSSIBLE ! La diversité génétique des espèces cultivées est le fruit de milliers d’années d’adaptation de ces espèces aux milieux dans lesquels elles ont été introduites.
Elle est aussi le résultat de pressions de sélection exercées de génération en génération par les communautés qui ont cultivé ces espèces et qui ont cherché à conserver et transmettre certains caractères agronomiques ou culinaires bien particuliers.
En plus de son importante valeur patrimoniale, la biodiversité cultivée est cruciale pour l’évolution des espèces agricoles, elle-même nécessaire à leur adaptation à des milieux particuliers, à des perturbations (changement climatique, apparition de nouvelles maladies, catastrophes naturelles…), ou encore à des changements dans les marchés et attentes des consommateurs.(.../...)

export-pdf.giftélécharger la fiche

  • Agriculture sans intrant

ab-sans-intrant.jpgSÉCURISER SON SYSTÈME EN RÉDUISANT SES CHARGES. L’agriculture biologique peut se différencier de ladite « conventionnelle » de part la qualité des intrants. Mais ceux-ci ne sont pas toujours indispensables. En AB, il est intéressant de savoir sortir de cette approche linéaire de l’agriculture où un problème = un produit. Contrairement à son objectif initial, cette conception a pour principale finalité de réduire la stabilité des exploitations.
L’idéal en AB serait donc de développer des systèmes de production qui préviennent les problèmes parce qu’ils sont moteurs d’un véritable « agrosystème » en équilibre. (.../...)

export-pdf.giftélécharger la fiche

 

 

  • Complémentarité des ateliers

complementarite.jpg OU COMMENT CONSIDERER LA FERME COMME UN TOUT. Alors que l’agriculture productiviste prône un modèle spécialisé (une seule grande culture), le modèle que soutiennent les Groupements d’Agriculteurs Biologiques (GAB), et les CIVAMS (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural), est celui d’une approche systémique des exploitations agricoles à travers l’Agriculture Biologique.(.../...)
export-pdf.giftélécharger la fiche

 

 

 

  • Protection de l'eau

fiche-eau.jpgL'AGRICULTURE BIOLOGIQUE POUR UNE RECONQUÊTE DE L'EAU?
Forte de son cahier des charges et de ses pratiques, l'AB s'impose logiquement comme le mode de production permettent de protéger durablement les ressources naturelles telles que l'eau et le sol.
Développer l'AB sur les zones à enjeu eau permet de limiter drastiquement les sources de pollutions diffuses pour une protection en amont de la ressource, tout en évitant des traitements coûteux pour les collectivités et les citoyens.
L'AB, souvent cataloguée comme une agriculture de niche, possède pourtant des réponses techniques et économiques pour un projet sociétal. Avec 30% d'emploi en plus qu'en agriculture conventionnelle et avec des systèmes de plus en plus perfomants, la viabilité économiques des fermes bio n'est plus à contester.(.../...)


export-pdf.giftélécharger la fiche

  • Conversion Bio

conversion.jpgPRODUIRE SELON LES PRINCIPES DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE : UNE DÉMARCHE ÉCOLOGIQUE ET DURABLE

L’agriculture biologique (AB), une solution pour bâtir un monde durable ?

Avec des objectifs écologiques, sociaux et économiques, produire selon les principes de l’agriculture biologique est contrôlé par un organisme certificateur au moins une fois par an.L’agriculture biologique garantit une démarche globale de respect de la santé et de l’environnement. Lorsqu’un agriculteur décide de produire bio, une période dite de « conversion » des terres de deux à trois ans est obligatoire pendant laquelle ses produits ne peuvent être commercialisés sous l’appellation bio.(.../...)
export-pdf.giftélécharger la fiche

 

 

 

  • Traction animale (en partenariat avec PROMMATA)

traction-animale.jpgModerne et innovante, la traction animale peut apporter des solutions aux noeuds techniques de l’agriculture biologique sur des exploitations de maraichage, viticulture ou polyculture-élevage.

Sans herbicides, le désherbage mécanique mobilise des moyens humains et matériels importants. Les outils tractés par les animaux, légers et précis, autorisent davantage de passages sur le sol et amènent de la souplesse avec des fenêtres d’intervention élargies.
Sans engrais chimique, la fertilité naturelle des sols conditionne la croissance des végétaux. Les restitution des animaux de trait constituent le renouvellement de la fertilité.
Si la traction animale est en déshérence dans les pays les plus industrialisés, elle a donc sa place dans le développement actuel de nos territoires ruraux aux côtés d’autres formes d’agriculture.(.../...)
export-pdf.giftélécharger la fiche

  • Couverts végétaux

couverts-vegetaux.jpgCULTURES ET COUVERTS VEGETAUX
Couvrir le sol de façon permanente en agriculture est le défi que se sont lancés une poignée d'agriculteurs biologiques.
L'émulaton technique prend forme au sein de groupes d'agriculteurs de Midi Pyrénées, les témoignages fleurissent. Quel challenge plus fort que d'assurer une récolte en s'interdisant le recours aux intrants de synthèse et les travaux profonds du sol? Se servir de couverts végétaux comme facteur de fertilité, comme agent de maîtrise de l'enherbemment, engendrent des questionnements qui aiguisent la curiosité. Les connaissances progressent par le collectif. (.../...)

export-pdf.giftélécharger la fiche

 

 

  • Relocalisation de la vente

relocalisation-de-la-vente.jpgEXEMPLE EN ELEVAGE, Un shéma spécifique au bio
D'après une étude de ministère de l'agriculture publiée en juin 2012, l'agriculture biologique est davantage tournée vers la vente directe et les circuits courts. En effet le recensement agricole de 2010 dénombre dix mille exploitations bio quie ont fait le choix de la vente par crcuits courts, c'est à dire plus d'une sur deux (1 sur 5 en agriculture conventionnelle). Les modes principaux de commercialisation pour ces circuits courts (par importance du chiffre d'affaires) sont les marchés (13%) et les paniers type AMAP (7%). (.../...)

export-pdf.giftélécharger la fiche

 

  • Gestion quantitative de l'eau, optimiser une ressource précieuse

gestion-eau.jpgQUALITE et QUANTITE, des exemples en Midi Pyrénées

Les enjeux concernant le rétablissement de la qualité de l'eau ne sont plus à prouver, tous les acteurs sont sur le front et des actions en nombre sont en cours pour atteindre cet objectif sur tout le territoire national. Mais quid de l'aspect quantitatif?
Le positionnement du Réseau Inpact Poitou Charentes, ainsi que le rapport du député Phillipe MARTIN, en 2013, ont posé la problématique : dans un contexte de changement climatique avéré, où les débits d'étiage des cours d'eau seront réduits (divisé par 2 dans le scenario Garonne 2050) et l'évapotranspiration en forte augmentation, les besoins en eau pourront ils être satisfaits à l'avenir?
Les arrété "sécheresse" - concernant tous les consommateurs et non uniquement l'agriculture - devraient être pris de manière exceptionnelle, mais la région Midi Pyrénées a très régulièrement été concernée par les restrictions préfectorales depuis 15 ans, en particulier dans le Gers, le Tarn-et-Garonne et l'Aveyron.
(.../...)

export-pdf.giftélécharger la fiche

 

See also